Ecritures Voyageuses | L’art de vivre californien
32
post-template-default,single,single-post,postid-32,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0,vc_responsive

L’art de vivre californien

CSur la carte du monde, la Californie est apparue comme une évidence, un endroit où le ciel est toujours bleu, où chaque personne ne semble jamais vieillir. De cet état irradient les nouvelles tendances culinaires, sportives ou de bien-être. Même en pleine globalisation, les cali girls and boys ont toujours un train d’avance. Sourire aux lèvres, décontractés, allons leur piquer quelques idées. La meilleure de nos guides pour les 10 heures de vol, Laure Gontier. Elle vient d’écrire « Good vibrations, le bonheur à la californienne» . Après 3 années passées en famille à Los Angeles, elle nous a livré quelques pistes pour préparer son voyage mais aussi les recettes du bonheur à la californienne placées sous le signe de la coolitude.

Une première image qui vous vient quand vous pensez à Los Angeles ?

« La lumière.Toute l’année, il fait agréable et la luminosité donne la pêche. On sort, on est actif , on oxygène nos cellules sous le soleil. Tout paraît plus léger.»

Où habitiez-vous ?

« Nous habitions Silver Lake un des nouveaux spots de LA. Une vie de quartier avec ses familles, ses marchés, ses magasins bios… »

Assez loin des plages et du centre ? Vous passiez votre temps en voiture ?

«Les deux premières années à L.A, nous n’avions pas de voiture et… il est possible de vivre là-bas sans voiture! Le réseau des Uber et le vélo sont très bien développés. Cela vient sans doute de la population jeune qui habite là. Ils n’ont souvent pas de voiture personnelle.  Le vélo représente le côté écolo mais aussi sportif de la ville. Dans mon guide, je pulvérise pas mal d’idées reçues. Visiter L.A et la Californie peut se faire avec voiture ou sans voiture, vous vivez deux expériences différentes mais chacune est intéressante. Je vous recommande ce voyage ferroviaire : Prenez le train entre San Francisco et Los Angeles, douze heures pour profiter d’une vue incroyable en cabine scénique, on se croirait dans « la mort aux trousses »

Vous qui êtes rédactrice dans des bureaux de tendance, pouvez-vous dire que c’est en Californie que les mouvements naissent ?

« La population est très jeune et très créative. Ils inventent sans cesse de nouveaux concepts en sport, en boutiques, en nourriture. Prenez le yoga, ce n’est pas un banal phénomène de mode, il se réinvente sans cesse et fait partie du quotidien des californiens depuis plus de 30 ans. C’est inépuisable. L’habitant de LA est friand de toutes les nouveautés, il est capable de faire des kilomètres pour connaître le dernier bar à jus. »

Comment L.A vous a transformée?

« L’attitude positive des Californiens n’est pas une légende. Je suis maintenant plus zen. Avant j’étais très parisienne dans mon empressement permanent. Là-bas, nous avons ralenti, nous sommes rentrés dans la slow life et avons pris plaisir à profiter de l’instant. L’espace et la douceur du climat jouent beaucoup sur cette envie de prendre le temps. C’est aussi l’état le plus tolérant des États-Unis, toujours à la pointe, humaniste et avant-gardiste. Pour s’habiller, tout est possible, tout est permis. Toujours décontracté et créatif, chacun exprime son style. Un autre mot pour définir le mindset des cali : la spontanéité. Les personnes vous arrêtent dans la rue pour vous faire un compliment, pour vous aider. Se faire des amis est très facile»

Racontez-nous votre L.A

« Je n’aime pas résumer L.A à Hollywood, aux stars et à la plage. Si vous voulez vous poser à la plage, les incontournables Venice et Santa Monica seront parfaites. Mais je vous invite à aller vers l’est, à vous éloigner de l’océan. Pour une ambiance bohème, Los Feliz et Silver Lake. Un nouvel art de vivre y émerge avec des hypsters, des cafés, on est en pleine trendytude. Pour un shoot d’urbanité, downtown et son concentré historique. Sur Hollywood, arpentez West hollywood. Vous y trouverez« the grove » est un centre commercial à ciel ouvert très agréable. Vous pouvez  aussi séjourner dans un ancien motel très sympa : Farmer’s daughter. »

Que pensez-vous d’un séjour de 3 jours à L.A?

« 3 jours peuvent être suffisants si on dépasse les clichés. C’est une ville immense donc je recommande de planifier son séjour quand il est aussi court. Prendre son temps pour la découvrir est nécessaire. Identifier aussi ce qu’on est venu chercher, il y a autant de quartiers que d’atmosphères. 

Un jour dans les quartiers de l’est, un jour à downtown et le 3ème à la plage. Mais je le répète, si vous pouvez rester plus longtemps, faites-le, vous plongerez alors dans un bain de slow life et de think positive»

Qu’est ce qui vous a marqué dans le life style californien ?

« L’abondance des cafés et restaurants de qualité. La cali girl profite de ce large choix. Elle est très décontractée, arrive en tongs dans un restaurant haut de gamme, donne ses rendez-vous dans les  cantines végans. La culture food est développée et vénérée, surtout la nourriture organique. On est loin de ne manger que des hamburgers ! »

Quelles sont vos adresses secrètes de foodista ?

« Dans le quartier de Sylver Lake qui était mon quartier, je prendrai un café au barista intelligentsia dont la terrasse est parfaite pour observer la faune des hipsters. Pour déjeuner, rendez-vous à la cantine Sqirl, un lieu emblématique de la nouvelle cuisine cali. À éviter le week-end, l’endroit est minuscule et trop apprécié. Le soir, descendez downtown, au Bestia, pour déguster un festin d’inspiration italienne. »

La Californie avec ses palmiers, son désert, ses plages, son soleil éternel, ses couleurs acidulées rendrait heureux et insouciant. Sur fond de roadtrip, imaginez-vous, quelques temps, habitant de LA, bronzé, happy et curieux.

« Good vibrations, le bonheur à la californienne » Laure Gontier.  First éditions.

Playlist : En partance pour L.A

Good Vibrations The Beach Boys

Surfin’USA The Beach Boys

La Californie Julien Clerc

California Dreamin The Mamas and the Papas

Hotel California Eagles

Californication Red Hot Chili Peppers

Eye in the Sky The Alan Parsons Project

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.