Une grande dame, Michka

Un titre de livre “La grande dame du cannabis se dévoile”, sur la couverture, la photo d’une femme, belle, auréolée de cheveux blancs, un large cône entre ses doigts,  la noblesse de cette femme, magnifique, une lumière qui se dégage d’elle. Ce livre, je l’ai commencé avec délectation, puis prise d’une envie folle d’en savoir plus (je pressens que je ne pourrais pas la lâcher), je demande aux éditeurs de m’envoyer les précédents opus ( de la main gauche). Elle m’habite pendant plusieurs jours, je vis avec elle. Il est vrai que je vis par procuration depuis quelque temps. Une léthargie semble avoir pris possession de mes élans, je ne sais plus où je vais, alors lire ces pages me redonnent de la force, une envie de croquer la vie, d’oser. Ces livres sont à la fois intime et universel. Ils font du bien. Le message est clair : aimer la vie quelle qu’elle soit, faire ce que l’on aime, ne jamais sacrifier le présent et surtout garder comme boussole intérieure la joie. 

Michka a vogué sur les océans dans un bateau fait de ses mains. Elle a construit une cabane dans l’ouest canadien dans laquelle elle a vécu de nombreuses années et élevé ses enfants. Elle est devenue éditrice. Elle s’est mise à nue dans ses livres.

C’est une Femme libre, pionnière, (est-ce du à son signe astrologique, le verseau ?) aventurière, imprégnée de contre-culture, grande amoureuse, dont la curiosité ne s’est jamais tarie.

Dans cette longue conversation, j’aborde avec elle différents sujets qui tissent des réflexions profondes développés au fil de ses écrits : la sexualité, le couple, la maternité, l’herbe et son chemin vers la guérison

Je vous invite à voyager avec la sagesse de cette grande dame qu’est Michka. 

Voici le lien pour écouter l’entretien :

https://www.podcastics.com/episode/35742/link/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *